« Le tableau » de jean françois Laguiole (2011)

le

Un film qui me redonne l’envie de partager… Un vrai univers, un thème original, de la poésie, de la finesse et de superbes dessin… les enfants ont été conquis! Un joli conte philosophique qui nous donne à penser et à rêver de nos possibilités et de notre liberté…

tableau afficheRésumé : Un château, des jardins fleuris, une forêt menaçante, voilà ce qu’un Peintre, pour des raisons mystérieuses, a laissé inachevé. Dans ce tableau vivent trois sortes de personnages : les Toupins qui sont entièrement peints, les Pafinis auxquels il manque quelques couleurs et les Reufs qui ne sont que des esquisses. S’estimant supérieurs, les Toupins prennent le pouvoir, chassent les Pafinis du château et asservissent les Reufs. Persuadés que seul le Peintre peut ramener l’harmonie en finissant le tableau, Ramo, Lola et Plume décident de partir à sa recherche. Au fil de l’aventure, les questions vont se succéder : qu’est devenu le Peintre ? Pourquoi les a t-il abandonnés ? Pourquoi a-t-il commencé à détruire certaines de ses toiles ! Connaîtront-ils un jour le secret du Peintre ?

Ce film joue avec la représentation. Il se joue de nos étiquettes et de nos carcans. N’est-on que ce que l’on a fait de nous? Les personnages voyagent de tableau en tableau en quête de ce peintre, et ce faisant les anime, leur donne vie. tableau3Finalement chaque personnage se cherche lui-même évidemment, mais l’image est magnifique de ces tableau, de ces personnalités auxquelles ont peut donner vie. On eut même changer le tableau.

 

Et la magie peut agir lorsque les personnages prennent conscience qu’ils sont personnages pour certains et qu’ils peuvent sortir du cadre pour d’autres.

Le monde visuel est très riche. Il fait référence à van gogh, derain, bonnard matisse modigliani, tout en gardant un univers très singulier.

tableau4C’est un film qu’on peut regarder à partir de 6 ans environ mais chacun y trouve son compte, grands et petits. Un tel raffinement, ça fait du bien!

C’est aussi une virulente critique sociale, critique de l’idée sécuritaire qui nous enjoint à penser par nous-même, à sortir de sa tribu de son troupeau.

La discussions avec l’odalisque sur sa relation au peintre est aussi magique. Tout est vivant, et plein d’une jolie force à communiquer.

Le scénario est intelligent et plein d’inventivité pendant que la mise en scène est et toute au service de l’émerveillement. Une palette de couleur et d’émotion fantastique. Bref, on a vraiment bien aimé!tableau2

Pour un avant gout, la bande annonce.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s